Les prix du marché de la construction neuve poursuivent leur hausse au 2e trimestre

Les prix des maisons et appartements neufs en Belgique ont continué d'augmenter au 2e trimestre 2024. La légère hausse est principalement portée par Bruxelles et la Wallonie, alors que les prix en Flandre sont restés stables.

C'est ce qui ressort du Baromètre de la construction neuve, une initiative du développeur de quartiers Matexi et de la plateforme de données immobilières Realo qui suit l'évolution des prix des logements neufs en Belgique.

Les résultats du deuxième trimestre 2024 indiquent que le marché belge de la construction neuve affiche toujours une tendance à la hausse. Les prix d'une maison et d'un appartement neufs moyens ont ainsi augmenté respectivement de 2,60 % et 3,97 % sur base annuelle. Cette progression correspond à la courbe ascendante qui se dessine depuis un certain temps déjà.

En ce qui concerne les appartements, les chiffres nationaux sur base annuelle sont principalement portés par l'évolution à Bruxelles et en Wallonie, où les appartements se sont renchéris respectivement de 4,98 % et 5,85 %. En Flandre, la hausse est restée limitée à 3,49 %. Au niveau des maisons, l'augmentation a été relativement modeste, tant en Flandre qu'en Wallonie, avec 2,57 % en Flandre et 2,84 % en Wallonie.

Comparé au premier trimestre de cette année, les prix ont grimpé de 1,39 % (maisons) et de 0,73 % (appartements). À Bruxelles, les appartements étaient 1,74 % plus chers ce trimestre, tandis qu'ils sont restés stables en Flandre et en Wallonie, avec des évolutions de respectivement 0,69 % et 0,38 %. Les maisons étaient quant à elles 2,59 % plus chères en Wallonie, la Flandre enregistrant une hausse plus modeste de 1,15 %. Tous ces éléments ont débouché sur les évolutions de prix suivantes : 2024%20T2%20Maisons 2024%20T2%20Appartements

Fabrice Luyckx, Data Analyst chez Realo: « Par le passé, nous avons constaté que les prix des maisons neuves étaient davantage influencés par la hausse des coûts de construction. Ces coûts se sont toutefois stabilisés depuis un certain temps, ce qui s'est d'ailleurs reflété dans un premier temps dans les prix des maisons. Or, les maisons sont de nouveau plus chères. Cette hausse est clairement observable en Wallonie. Il se peut que la stabilisation des taux d'intérêt depuis le début de l'année joue un rôle et incite les acheteurs à revenir sur le marché. La hausse des prix peut aussi s'expliquer par la baisse de l'offre supplémentaire. »

À propos du Baromètre de la construction neuve

Le Baromètre de la construction neuve collecte de manière objective des données ouvertes provenant d’annonces immobilières en ligne, des pouvoirs publics et d’autres sources en ligne. Cela donne un échantillon substantiel et représentatif de l’ensemble du marché belge de l’immobilier neuf. La méthode académique validée indépendamment qui est utilisée permet de suivre avec davantage de précision l’évolution réelle du prix des maisons et appartements neufs, en tenant compte des changements de caractéristiques des biens dans le temps.

Le Baromètre de la construction neuve suit l’évolution actuelle du prix (hors TVA) d’une maison belge typique, à savoir une maison trois façades de 160 m2 avec trois chambres, une salle de bains et un jardin. Dans le segment des appartements, le bien de référence est un appartement de 95 m2 avec deux chambres et une salle de bains. 2024%20T2%20prix%20evolution%20niveau%20provincial%20appartements 2024%20T2%20prix%20evolution%20niveau%20provincial%20maisons

Article précédent Article suivant